Le Recueil des Témoins

La préservation de l’unité religieuse du royaume résulte essentiellement de l’existence d’une référence littéraire commune à tous les Célésiens : le Recueil des Témoins. Composé initialement de trois témoignages issus de l’expérience de disciples du Prophète, le texte fut rédigé au lendemain de la création du royaume d’Ébène sous ordre du Roi. Les décennies subséquentes à la mort du suzerain virent l’intégration graduelle d’autres témoignages au recueil et, de ce fait, l’approfondissement de la foi au Céleste.

À la 321e année de l’ère royale, le canon de la foi s’articule autour de cinq récits officiels. Cependant, plusieurs autres interprétations circulent parmi le peuple et il n’est guère impossible que leur intégration au Recueil ait éventuellement lieu. Effectivement, si l’ensemble des congrégations religieuses ébénoises venaient à se concerter et acceptaient unanimement la canonisation d’un texte, son auteur recevrait la titre de « Témoin » -la suprême bénédiction du Céleste- et son œuvre se frayerait définitivement une place dans le livre saint. Ceci dit, les congrégations religieuses ayant des intérêts fort divergents, l’obtention de cette reconnaissance n’est guère chose facile.

Voici ces cinq témoignages…

Grandeur Nature l'Enclave

Le Témoignage de l’Avènement

Grandeur Nature l'Enclave

Le Témoignage des Ombres

Grandeur Nature l'Enclave

Le Témoignage de l’Omniscience

Grandeur Nature l'Enclave

Le Témoignage de la Puissance

Grandeur Nature l'Enclave

Le Témoignage de l’Ascension

Grandeur Nature l'Enclave