Serfs du pilier

Grandeur Nature l'Enclave

Les origines

11004414_10153610425083219_519428459_nPied-sur-mer est situé aux abords de Cassel, à quelques pas au sud. Terres ancestrales de la famille Tyssère, elles appartiennent maintenant à Jonas qui utilisa les ressources à sa portée pour changer l’orientation commerciale des propriétés lui appartenant, leur donnant une direction de plus en plus religieuse, jusqu’à la fondation de la confrérie des serfs du pilier. Afin de ne pas laisser le peuple de Cassel dans le noir de l’analphabétisme et lui donner une raison de plus pour briller de fierté, on fit ériger des écoles et des lieux de recueillement dans la capitale, puis dans quelques villages avoisinants, où l’éducation est gratuite et où les travailleurs, pendant les longs mois d’hiver bercés de vent, peuvent venir apprendre à lire et chercher conseil auprès de différents lecteurs et prêcheurs invités. Déjà connus parmi le peuple, les protèles — garde religieuse du confrère Tyssère — offrent aussi protection à ceux qui se recueillent et qui étudient.

Grandeur Nature l'Enclave

Les préceptes

« La force et la liberté prennent racine dans l’érudition »

S’il est vrai qu’il faille s’éduquer pour s’élever, il est aussi vrai que l’élévation mène à la liberté. Les préceptes des serfs du pilier sont ceux du Haut Pilier, avec un fort accent sur la liberté individuelle. L’un ne peut être libre sans savoir, et il faut donc non seulement permettre aux gens d’apprendre, mais aussi leur donner l’envie et la motivation pour le faire.

Grandeur Nature l'Enclave

La structure

De nature décentralisée et autogérée, la confrérie possède plusieurs petits bâtiments où différents lecteurs viennent faire des discours, ainsi que plusieurs prêcheurs qui investissent les différents lieux de rencontres populaires pour influencer les gens à venir apprendre.