Les Archives du Vaud

Grandeur Nature l'Enclave

Les origines

Les Archives du Vaud n’étaient guère plus qu’une simple bibliothèque avant l’an 310. Grand bâtiment architecturalement pauvre et à moitié vide par manque d’intérêt des seigneurs der Vaast, c’est la maladie du comte Franz – actuel chef de la dynastie – qui lui fit réaliser que la postérité de l’histoire et de la science était primordiale.

Ainsi donc les archives furent dépoussiérées et l’on entreprit d’y accumuler parchemins et feuillets et de les rénover afin d’en faire un endroit de consignation du savoir et de partage des connaissances, les seigneurs du comté ayant toujours été très proches de leur peuple.

Grandeur Nature l'Enclave

Les secteurs d’activités

Si la conservation adéquate des documents historiques et scientifiques était le principal souci du comte, c’est sous l’influence de leur directrice que les archives en sont également venues à faire office de lieu d’apprentissage. Afin de mieux éduquer les serfs qui tillent la terre des environs, les savants qui officient comme conservateurs aux archives se chargent parfois de peaufiner les connaissances de base des paysans. Ils y enseignent surtout la lecture et l’écriture, mais se laissent parfois convaincre de raconter quelques passages d’histoire ancienne ou d’expliquer quelques concepts géographiques.

Les archives consignent surtout les renseignements généalogiques des dynasties lauroises et alliées, des documents d’histoire, de langues et de droit, bien que la science et d’autres domaines ne soient guère en reste. La collection s’agrandit toujours.

Grandeur Nature l'Enclave

Les membres

Les Archives du Vaud se trouvent sur les terres de l’héritière Der Vaast, Mona, et sont également gérées par celle-ci.