Le chien, le chat et la souris

Par Sacha Kardayac, du centre d’archives corrésien

Il était une fois, un homme fortuné qui habitait près de la forêt avec sa femme et ses 5 enfants. Il possédait un bracelet, un bijou que la tradition familiale avait fait descendre jusqu’à lui au travers des générations. La consigne était fort simple: “Conserve-le précieusement car tant que tu l’auras, tu seras prospère.”

Un jour qu’il se baladait en montagne, il perdit son précieux ornement sans s’en rendre compte. Il réalisa sa perte de retour chez lui en se demandant où il avait bien pu l’égarer. Malheureusement, les biens de l’homme commencèrent à disparaître: ses troupeaux périrent et ses richesses manquèrent. L’homme cherchait partout son bracelet, mais en vain.

Un jour, lors d’une énième fouille, il rencontra un chien.

– Que fais-tu là? questionna le chien.

– Je recherche une parure que j’ai égarée et à laquelle je tiens énormément.

– Laisse-moi te venir en aide avec mon flair exceptionnel, dit le chien.

– Si tu le trouves, je t’en serais éternellement reconnaissant.

Le chien finit par trouver le petit précipice dans lequel était tombé le bracelet.

– Je ne le vois pas mais je sens que ton bracelet est là, dit-il, mais je ne suis pas assez agile pour m’introduire dans la crevasse. Comment allons-nous faire?

– Que faites-vous? dit le chat qui passait par là.

Le chien et l’homme expliquèrent leur embarras.

– Laissez-moi essayer de l’atteindre, répondit ce dernier.

– Si tu vois seulement mon bracelet, dit l’homme, je t’en serais éternellement reconnaissant.

Le chat se faufila dans l’étroite crevasse jusqu’à ce qu’il le vît. Cependant, il y avait beaucoup de ronces qui lui bloquaient l’accès et il dû ressortir sans le bijou. Il expliqua à l’homme et au chien que le bracelet était bien là, mais qu’il ne pouvait pas l’atteindre. Une souris qui avait tout vu de la scène apparue et dit:

– Ce sera une bagatelle pour moi d’aller quérir ce bracelet. Je vous le ramène à l’instant!

– Si tu me rapportes mon bracelet, je t’en serais éternellement reconnaissant, dit l’homme.

La souris se glissa dans la cavité et atteignit le bracelet sans embarras. Puis, elle le sortit en le faisant rouler jusqu’à la lumière du jour. Dès que l’homme eut son joyau en main, il redevint riche. Les troupeaux arrivaient de tous côtés et les richesses affluaient. Enchanté, l’homme regagna son foyer, emmenant avec lui le chien, le chat et la souris. Depuis ce temps-là, le chien ne vit plus dans les bois, mais chez l’homme qui lui donne de la viande, le chat ne vit plus dans la forêt, mais chez l’homme qui lui donne du lait et la souris ne vit plus dans les champs, mais chez l’homme qui lui donne des arachides.

Malgré quelques légères querelles causées par leur nouvelle promiscuité peu coutumière, chacun fit un effort pour pactiser avec son voisin. Certes, c’était bien grâce à leur travail d’équipe qu’ils étaient ainsi choyés par la vie. Seul devant le bracelet, aucun d’eux n’aurait réussi à le rendre à son possesseur. Nul doute que leur alliance avait été avantageuse et que leur union avait fait leur force.