La seigneurie du Carcajou

Grandeur Nature l'Enclave

Les terres

CarcajouSituée sur la côte ouest de l’île d’Yr, la baronnie du carcajou est constituée de plaines et de forêts, agrémentée de quelques groupes épars de collines basses et de rivières découlant du petit lac Cartan plus loin dans les terres de l’île. C’est sur le seul plateau de la région que la petite ville de Nathaniel Lancerte repose. Reçue en cadeau de la part du prince Élémas IV suite au serment d’allégeance que le seigneur Lancerte porta à celui-ci, les terres verdoyantes et sereines qui sont enlacées par deux rivières donnèrent vie à une agriculture riche et à une chasse et une pêche fructueuses. L’emplacement de la seigneurie demeure tout de même stratégique puisque dans l’ouest de la ville d’Yr, se trouve le plus gros des activités du Bataillon sacré. Appelé à transiger et à entrainer des troupes pour le Bataillon, la distance entre celui-ci et les terres du carcajou se devait d’être courte.

Le nom des terres provient d’une créature appelée carcajou. À peine plus gros qu’un chien, le carcajou s’avère être un adversaire coriace, féroce et beaucoup plus puissant que sa taille ne le laisse penser. Les hommes et les femmes de la seigneurie apprirent vite à leurs dépens à ne pas sous-estimer la bête qui a su gagner le respect des agriculteurs, mais surtout des chasseurs. La nature féroce, le courage et la détermination de faire face à des ennemis plus grands et puissants devinrent vite symboliques au sein de la baronnie qui en fit son emblème.

Grandeur Nature l'Enclave

Le peuple

La populace des terres du carcajou est hospitalière et courtoise, malgré ce que son emblème semble laisser croire. Les gens, pour la plupart, trouvent satisfaction et honneur dans la bonté. Mais attention, si le « Carcajien » moyen sait se montrer aimable et bon, il ne se laissera pas marcher sur les pieds et montrera à qui veut bien le provoquer qu’il n’est pas sans défense. Ultimement, la seigneurie de Nathaniel Lancerte reste une extension militaire du Bataillon sacré. Hommes et Femmes doivent apprendre l’art de la guerre afin d’être parés à d’éventuelles invasions. Chacun et chacune trouvent fierté dans l’allégeance au Bataillon et la défense de la grande ville sacrée d’Yr.

Grandeur Nature l'Enclave

La famille

Descendant d’une lignée de forgerons et fils de Louis-Olivier Lancerte, Nathaniel Lancerte doit son poste actuel et sa réussite à son père qui mit les économies d’une vie dans l’éducation et l’entrainement de son fils unique afin qu’il puisse un jour aspirer à une vie plus glorieuse que ses ancêtres. Perdant sa femme quelques mois après la naissance de son enfant, Louis-Olivier se promit d’investir toute son énergie au seul héritage que sa bien-aimée pouvait bien lui laisser. Nathaniel, sachant tous les efforts que son père a déployés afin qu’il puisse sortir de la masse paysanne, n’a jamais tari d’efforts pour se démarquer et monter dans les rangs du bataillon. Il fut un des plus jeunes gardes à devenir hallebardier adoubé du Bataillon. Si parfois il tend à devenir arrogant dû au succès qu’il a connu très jeune, Nathaniel n’oubliera jamais d’où il vient. Si la haute noblesse lui porte un intérêt particulier, il se souviendra toujours que celui qui lui a ouvert la voie et donné sa chance restera à jamais son père. Maintenant qu’il est devenu baron et que lui et sa femme, Abbigael Sirianni, ont eu un fils prénommé Rémy, Nathaniel espère avoir donné naissance à une future lignée noble et par le fait même avoir exaucé le plus grand souhait de son père.