Les congrégations religieuses

La religion, écrivit un jour l’académicien Gerthold, lie l’Homme à deux réalités distinctes et complémentaires : le Dieu et les autres Hommes. Le zélé qui pratique les rites sans vouer son cœur au Céleste ne peut être qualifié de croyant, tout comme l’idiot qui prête foi à un Dieu dont il est l’unique fidèle ne saura jamais n’être autre chose qu’un fou. Devant l’évidence de cette vérité, les Célésiens du royaume d’Ébène fondèrent, après le décès du Prophète, des organisations religieuses au sein desquelles ils allaient pouvoir honorer d’une même voix le Très Haut. Or, le Céleste ayant pourvu l’Homme d’une liberté inaliénable, ces communautés, plutôt que de se réunir en une seule entité toute-puissante, campèrent leurs propres interprétations des saintes paroles et divisèrent le peuple de nos landes. Au fil des décennies, ces déchirements engendrèrent alliances, conflits et, malheureusement, guerres.

Aujourd’hui, aucun sujet de l’Ébène digne de ce nom ne nie l’existence du Céleste ou ne porte sa foi vers de fausses idoles. Des confréries, constituées de quelques dizaines d’ecclésiastiques, donnent forme à des communautés, articulées autour de quelques dizaines de confréries, qui elles-mêmes animent les imposantes congrégations religieuses. Ultimement, tout fidèle s’en remettra à l’une de ces cinq organisations suprêmes. À chacun de choisir sa voie, sa congrégation, et de louanger le Dieu selon les rites qui sont les siens.

 

Grandeur Nature l'Enclave

L’Ordre de l’Illumination

Grandeur Nature l'Enclave

Les Aurésiens

Grandeur Nature l'Enclave

Les Oblats hospitaliers

Grandeur Nature l'Enclave

Le Haut Pilier

Grandeur Nature l'Enclave

La Compagnie du Heaume

Grandeur Nature l'Enclave