Confrérie du Fier des Hautes-Terres

Grandeur Nature l'Enclave

Les origines

Symbole confrérie

Symbole de la Confrérie du Fier

La baronnie des hautes terres se situe dans l’est des monts Namori au sud de Cassel. Érigé au cœur de la chaîne de montagnes, ce hameau se situe dans la vallée où passe la route commerciale menant à la république fantôme de Firmor. Situé dans une des régions les plus inhospitalières et dangereuses d’ébène, la vallée n’a commencé à réellement se développer que depuis l’arrivée de la Compagnie du Heaume.

C’est dans ce contexte que fut érigée la Confrérie du Fier, basée sur les enseignements de Galvin le Fier et vouée à la protection du peuple. De telles confréries existent un peu partout en Ébène, celles-ci naissant de la volonté d’individus en quête d’actions pieuses et honorables.

Leur lieu de rassemblement tient autant d’un lieu de prière que d’un lieu pour se réfugier en cas de défense et bien évidemment un moyen de protection pour le peuple.

Grandeur Nature l'Enclave

Les préceptes

Les préceptes restent sensiblement les mêmes que pour la Compagnie du Heaume, c’est-à-dire un dévouement au code du Paladin. La différence réside dans le degré d’importance qui sera donné à ceux-ci, celui-ci découlant de sa situation géographique dans les Monts Namori, repère de bandits hérétiques nommés Véritas. On ne s’étonne pas que la sécurité des routes pratiquées par les pèlerins soit une priorité pour cette confrérie. De plus, étant très traditionalistes, ses membres ne se marient pas, malgré l’ouverture de la Compagnie du Heaume sur ce sujet.
La recherche d’anciennes reliques touchant de près ou de loin le Prophète et Galvin le Fier sont aussi des préoccupations importantes de ce groupuscule.

Finalement et par-dessus tout, la protection du peuple est une priorité pour cette confrérie, que ce soit par les armes ou par l’évitement de guerres inutiles.

Grandeur Nature l'Enclave

La structure

La structure est un modèle de simplicité et d’efficacité militaire. Un Père est nommé comme chef, un Frère d’arme comme son second et le reste des membres sont des Confrères. Ces titres ont bien sûr leurs équivalents féminins.