Cloître de la Gardienne

Établi depuis plusieurs dizaines d’années, le Cloître de la Gardienne accueille des Vestales et leur fournit un apprentissage et un métier. Bon an, mal an, la fabrique au coeur du cloître fournit plusieurs milliers d’objet religieux à l’effigie du Céleste aux boutiques environnantes et même au-delà des frontières de Val-de-Ciel.

Grandeur Nature l'Enclave

Les origines

Il y a plusieurs dizaines d’années, les pèlerins de toutes origines empruntaient le chemin à proximité du cloître de la Gardienne tout en y demandant asile pour la nuit. La dirigeante de l’époque ouvrait les portes et accueillait les voyageurs du Céleste avec grand plaisir. Elle prit les dons recueillis afin de construire une annexe au cloître, un genre d’auberge permettant aux pèlerins de  se reposer, de manger  et de dormir avant de repartir.

Au fil des années, la halte du cloître fut de plus en plus reconnue parmi les voyageurs, ce qui força le cloître à ouvrir de nouveaux services, comme celui de la préparation de repas chauds ou encore de certaines marchandises indispensables pour les pèlerins (tel un simple bâton de marche).

Depuis l’arrivée de Charlotte Perrin de Neufville, les activités et produits offerts aux voyageurs ont doublé en 3 ans. En effet, il était désormais possible de trouver sur place quelques items religieux faits par les Vestales :  simple cierge pour éclairer les longues nuits d’hiver, petite médaille à offrir au retour du pèlerinage, etc.  Pour nourrir un cloître de plus en plus populeux et une affluence de visiteurs toujours grandissante, l’institution acheta également une terre avoisinante.

Grandeur Nature l'Enclave

Les secteurs d’activités

Les services offerts au Cloître permettent aux pèlerins de se reposer et de continuer leur voyage en toute sérénité. Ainsi y offre-t-on :

  • L’hébergement pour la nuit
  • Une auberge pour dépanner sur les heures de repas
  • Un marché permettant l’achat de matériel utilitaire pour le pèlerinage

Également disponibles au marché, une panoplie d’objets religieux à l’effigie du Roi-Prophète tels des médaillons, cierges, encans, pendentif, reliques etc. Beaucoup de ces objets sont fabriqués ou restaurés directement au cloître par les Vestales.

Grandeur Nature l'Enclave

Les membres

Le cloître est dirigé par une mère supérieure, actuellement Charlotte Perrin de Neufville. Elle est assistée par trois Vestales dont les responsabilités sont divisées par secteur d’activité. Le domaine de la restauration et de l’hébergement est assuré par Catherine d’Alban, celui de la fabrication par Constance Dupont et celui de la vente/représentation par Camille Rouge.