Baronnie du Fort d’Ambroise

Grandeur Nature l'Enclave

Les terres

D’aussi loin que les livres d’histoire se souviennent, la baronnie du fort d’Ambroise fut sous la régence de la famille Korsten. En fait, elle fut créée et offerte au patriarche de la famille par le palatin de l’époque, en témoignage de gratitude aux services rendus à la communauté. Lorsque le Sang’Noir frappait durement Gué-du-Roi et que les couards se terraient dans leurs demeures, abandonnant les pauvres à leur sort, la famille Korsten accueillit des familles entières au fort d’Ambroise. On leur offrit le gite et les quelques maigres rations qui restaient, espérant que les choses s’améliorent au plus vite.

Grandeur Nature l'Enclave

Le peuple

Bref, ceci fait de la famille Korsten l’une des plus anciennes de Laure, et des plus riches aussi. La baronnie du fort d’Ambroise étant tapissée de terres arables fort fertiles, les agriculteurs y sont prospères et le vin y est bon. La famille ainsi que le fief et ses serfs s’enrichissent ainsi grâce au travail de la terre et aux jeux de hasard. L’on ne peut nier l’intérêt évident des Korsten pour tout ce qui touche les paris et les jeux! On peut dire que c’est un petit peuple heureux et uni, les nobles se mêlant souvent à la populace lors des festivités ainsi qu’au quotidien. Comment bien gérer une baronnie si l’on ne connait pas ceux qui y vivent?

Grandeur Nature l'Enclave

La famille

Le baron actuel, Émilien Korsten, eut neuf enfants et les trois ainés reprennent peu à peu les affaires familiales. En effet, Émilien ne rajeunit pas et il préfère profiter de ses vieux jours plutôt que d’aller parlementer à la cour d’Yr. Ainsi, Herman, l’ainé, s’occupe des affaires commerciales assisté de Norbert son cadet. Puis, finalement, Ophelia, jumelle d’Herman, reprendra la régence de la baronnie dans quelques mois à peine. La jeune femme ayant toujours été intéressée par les affaires militaires et possédant déjà quelques troupes, elle est donc certaine de pouvoir assurer la sécurité de tous ses serfs et régner dans la justice et la bonté, tout en s’amusant bien sûr.