Baronnie de Mortagne

Grandeur Nature l'Enclave

Les terres

Les terre de la baronnie de De Mortagne se situent au nord de Haut-Dôme à la frontière du Sarrenhor. Elle est constituée des terres bordant l’extrémité sud de l’important lac d’Azur, ce qui a toujours fait d’elle une étape importante pour tous les pèlerins en provenance de Lys D’Or. La proximité avec ce point d’eau d’importance, source d’irrigation essentielle à l’agriculture locale, permet d’acheminer des vivres vers La Main Céleste où l’absence de terres arables est fortement compensée par la proximité avec le Céleste. Les pâturages au sud du fief sont la terre d’asile idéale pour tout berger cherchant la sécurité pour ses bêtes. Cela offre à la baronnie un accès à de bonnes quantités de laine, richesse indispensable, car en ces régions montagneuses les froids hivernaux sont mortels pour toute personne insouciante. L’accès au lac fait l’objet d’accords ancestraux de sorte que toute pêche sur le lac, territoire appartenant au seigneur palatin de Sarrenhor, Sigismond le Vif, est interdite aux gens de De Mortagne. Toutefois, il est plus que fréquent que les pêcheurs sarrens viennent vendre les prises de la journée dans la baronnie.

Grandeur Nature l'Enclave

Le peuple

Les origines du peuple sont très diversifiées, originellement constitué de bergers et d’agriculteurs, celle-ci s’est enrichie de plusieurs soldats membres de la congrégation du Heaume et de la Garde d’Ébène depuis la construction de Haut-Dôme. De plus, le flux incessant de pèlerins en direction des saintes montagnes fait en sorte qu’il n’est pas rare de croiser des gens de Felbourg, de Laure et de Sarrenhor en ces terres. Cette diversité culturelle apporte quelques conflits à l’occasion, mais aucun que les troupes du baron ne sauraient régler dans la paix, car la vénération du Céleste unit tous ces gens et cette foi est plus forte que toute querelle.

Grandeur Nature l'Enclave

La famille

Durant plusieurs générations, la baronnie fut administrée par les membre de la famille De Mortagne. Par contre, en 296, les nombreuses dettes engendrées par la maladie de la jeune Hazelle obligèrent la famille à renoncer à ses terres afin d’honorer leurs engagements. C’est en mars 315 que la comtesse Faldessa de Hanshaut, impressionnée par les faits d’armes d’Emeric Height, chevalier de la 38e division de la Compagnie du Heaume, fils d’Edwart Height et d’Amélia De Mortagne, anoblit l’héritier de la famille De Mortagne et lui rendit les titres de sa famille.